03-10-2018
DISCOURS

Monsieur le Ministre de la Santé et de la Population
DE MONSIEUR LE MINISTRE DE LA SANTE ET DE LA POPULATION A L’OCCASION DE L’ATELIER DE BRIEFING DES PARTICIPANTS SUR L’EVALUATION INTERNE DU REGLEMENT SANITAIRE INTERNATIONAL

- Monsieur le Représentant du Représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé
- Messieurs les Experts des différents Départements Ministériels et Institutions en vos rangs et grades
respectifs
- Chers participants
- Distingues invites.

C’est pour moi un réel plaisir de prendre la parole, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de l’atelier de briefing des participants sur l’évaluation interne du règlement sanitaire international.
Comme vous le savez, les informations sanitaires, issues de la surveillance intégrée des maladies et riposte, revêtent une importance capitale et constituent un tableau de bord pour apprécier l’état de santé des populations.



Le système national d’information sanitaire est une entité qui a en charge la collecte, l’analyse et la diffusion de l’information sanitaire indispensable. Ainsi, le concept « un seul monde une seule santé » sous-entend :
- L’évaluation des risques sanitaires relatifs à la santé humaine, à la santé animale, à l’alimentation saine pour
un pays
- Le suivi des indicateurs afférents à tous les aspects des activités relatifs à la santé humaine, à la santé
animale, de l’alimentation saine ;
- L’évaluation des actions et la prise de décision pour prévenir les épidémies et évènements de santé
publique;
- La riposte en cas d’épidémies et évènements de santé publique pouvant avoir une portée internationale.

Ainsi que la mise à disposition des données sanitaires à tous les niveaux, dans un cadre multisectoriel pour les besoins de planification.

Ainsi, pour garantir ce concept, le secrétariat du Règlement Sanitaire International de l’OMS a développé un processus de suivi et d’évaluation de la mise en place des capacités essentielles minimales demandées requises par le RSI.


Parmi les outils, on compte :

1) les missions d’Evaluation Externe Conjointe (JEEC) notamment les rapports annuels,
2) l’examen a posteriori
3) les exercice(s) de simulation.

Le Règlement sanitaire international (RSI, 2005), entré en vigueur le 15 juin 2007 dans sa version révisée, est un accord juridique international qui lie les 196 Etats parties de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).
L’objet et la portée du RSI (2005) consistent à «prévenir la propagation internationale des maladies, à s’en protéger, à la maîtriser et à y réagir par une action de santé publique proportionnée et limitée aux risques qu’elle présente pour la santé publique, en évitant de créer des entraves inutiles au trafic et au commerce international». L’évaluation interne, exercice auquel vous êtes conviés, et l’évaluation externe qui sera conduite par l’Organisation mondiale de la Santé, nous permettra de tester :
• Les capacités de la RCA à mettre en œuvre le RSI, dans un cadre multisectoriel :

A ce propos, le RSI définit ainsi les obligations auxquelles doit répondre le Gouvernement, et ceci dans un cadre multisectoriel, afin de développer des capacités de prévention, de détection et de riposte pour des évènements de nature biologique, chimique ou radiologique et à rapporter annuellement à l’assemblée mondiale de la santé leur niveau d’avancement dans sa mise en œuvre.



• La force des plans de contingence qui doivent être régulièrement révisés en fonction des maladies
prioritaires

• La capacité du Centre d’Opérations d’Urgence en Santé Publique et son ancrage institutionnel

• La capacité de la Surveillance Intégrée de la Maladie et Riposte à faire face aux épidémies et évènements
de santé publique

• La force de déploiement de l’Equipe d’Intervention Rapide.

C

et atelier se déroule dans un contexte particulier, car la République Centrafricaine, notre cher et beau pays a connu des difficultés depuis l’entrée en vigueur de RSI après sa révision en 2005.
L’évaluation externe conjointe (JEE) qui se veut un processus volontaire et multisectoriel permettra au pays d’identifier les insuffisances les plus importantes au sein du système de santé humaine, animale, alimentaire et autres, afin de prioriser les possibilités d’amélioration de la prévention, la détection et la riposte aux risques de santé publique, et de collaborer avec des donateurs et des partenaires actuels et potentiels pour cibler efficacement les ressources pour combler les défis qui seront identifiés.



- Monsieur le Représentant du Représentant de l’Organisation mondiale de la Santé
- Messieurs les Experts des différents Départements Ministériels et Institutions en vos rangs et grades
respectifs
- Chers participants
- Distingues invités.

Cet exercice auquel vous vous livrez aujourd’hui et pour les jours à venir, permettra d’identifier :
- Les capacités de coordination de coordination, de planification et de leadership en matière de la
Surveillance Intégrée de la Maladie et Riposte ainsi que le Règlement Sanitaire International,
- La disponibilité des ressources humaines, financières, temporelles, ainsi qu’en matériels /équipements/ et
infrastructures,
- La nécessité de la gestion, de la diffusion et de l’utilisation des données et leur qualité.

A cet effet, soyez rassures que le Gouvernement que dirige le Professeur Mathieu Simplice SARANDJI, Premier ministre, chef du Gouvernement, sous la haute impulsion de son excellence le Professeur Faustin Archange TOUADERA, Président de la République, Chef de l’Etat, ne ménage aucun effort pour appuyer le cadre multisectoriel, car cette activité s’aligne sur le document de Relèvement et de Consolidation de la Paix en République Centrafricaine.

Je profite de cette occasion pour adresser, nos vifs remerciements à la Banque mondiale à travers le projet d’appui au système de santé pour le soutien financier et matériel, ainsi que l’Organisation mondiale de la Santé qui a apporté un appui technique considérable pour parachever le processus.

Quant à vous, chers participants, forts de vos expériences professionnelles, je vous exhorte à beaucoup d’assiduité et je reste convaincu que les objectifs assignés à cette assise et aux étapes ultérieures seront largement atteints.

En souhaitant plein succès à vos travaux, je déclare ouverts les séries de travaux de l’atelier de briefing des participants sur l’évaluation interne du Règlement International (RSI 2005).
Je vous remercie !


E-mail : info@msp-cf.net